Vivre ou voyager en amérique latine
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Dans la famille dictateur, on demande... les petit fils !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gilles
Invité



MessageSujet: Dans la famille dictateur, on demande... les petit fils !   Sam 23 Déc - 12:14

Alfredo "Goli" Stroessner, le petit fils du de l’ ancien dictateur du Paraguay Alfredo Stroessner, a annoncé son intention de se présenter aux élections internes du parti au pouvoir, le parti colorado pour être ensuite candidat aux présidentielles de 2008.

Il a fait cette annonce au cours d’un repas de fin d’année du mouvement "Paix et Progrès". A cette occasion des anciennes personalités de la dictature, l’une des plus féroces d’amérique latine, ont fait leur réapparition. Alfredo Stroessner a dirigé le pays entre 1954 et 1989. Il a alors été "déposé" par un coup d’Etat et s’est réfugié au Brésil où il est mort au mois d’aout dernier.

De son côté, Augusto Pinochet Molina, le petit fils du dictateur récement disparu, vient de justifier son discours lors des funérailles de son grand père. Maintenant "libre" de ses paroles puisqu’il a été exclu de l’ armée suite à ce discours, il remet en question le commandant en chef des armées, le général Oscar Izuretia et n’écarte pas l’idée "d’assumer une activité politique dans le futur". Le petit fils "préféré" a passé une enfance protégée aux Etats Unis avant de revenir au Chili dans les dernières années de la dictature. Dans un portrait de lui réalisé dans le journal de droite "La Tercera", il était indiqué qu’ afin qu’il ne paraisse pas officielement favorisé, son école a décidé de faire avancer toute sa promotion d’ une année. Son propre père, Augusto Pinochet Hiriart, a déjà été à l’origine des pires crises du passage à la démocratie. Dans les années 1990, les juges ayant demandé des comptes sur de nombreuses fraudes baptisées par la presse "Pinochèques", l’ armée, encore dirigée par l’ex-dictateur, avait profité d’un voyage du président Eduardo Frei à l’étranger pour faire un "exercice" d’encerclement du palais de la Moneda. Aujourd’hui, ces gesticulations paraissent très éloignées, et les forces armées du Chili sont devenues plus légalistes, même si de nombreux militaires "retraités" poursuivent une carrière dans la politique.
Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la famille dictateur, on demande... les petit fils !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ma tribu, une petite nouvelle dans la famille! Aussie dream
» Petite nouvelle venue dans le famille =)
» Dans la famille pas de bol ...
» Dans la famille Quatrelys je demande...
» mon petit fils remonte le niveau de la photo ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ruevalparaiso :: Ruevalparaiso-
Sauter vers: