Vivre ou voyager en amérique latine
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mort d' Augusto Pinochet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 44
Localisation : Viña del Mar
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Mort d' Augusto Pinochet   Lun 11 Déc - 0:10

Le dix décembre 2006 à 18h15 (heure française), l' hôpital militaire de Santiago annonçait la mort de l' ex dictateur chilien. Vous trouverez ici comment les médias chiliens ont annoncé cette nouvelle sur leur site internet :
http://ruevalparaiso.blogspot.com/2006/12/mort-d-augusto-pinochet.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ruevalparaiso.blogspot.com
Admin
Admin


Nombre de messages : 44
Localisation : Viña del Mar
Date d'inscription : 09/10/2005

MessageSujet: Re: Mort d' Augusto Pinochet   Lun 11 Déc - 19:40

Un éditorialiste de la Segunda (quotidien de droite chilien) écrivait récemment que lors de l’ enterrement de Pit Botha, l’ ex-dictateur sudafricain, Nelson Mandela aurait prononcé cette phrase: "enterrons le passé ou ce sera le passé qui nous enterrera". La présidente Michèle Bachelet vient, elle, de résumer ainsi sa pensée: "J’ ai de la mémoire, je crois en la vérité et j’ aspire à la justice"... et la présidente, qui a elle-même été torturée, ajoute "J’ai la conviction profonde et la volonté pour dépasser l’ adversité, les moments amers et injustes, et comprendre aussi que comme dans les cycles personnels, dans les cycles de l’ histoire des nations aussi... ce que nous apprenons du passé doit nous aider à affronter le futur" Pour Bachelet, "l’histoire se construit et les vérités s’ installent... dans ce sens, le Chili ne peut pas oublier, nous aurons un regard constructif de notre avenir, seulement en garantissant les droits fondamentaux de toutes et tous".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ruevalparaiso.blogspot.com
Joë
Invité



MessageSujet: Re: Mort d' Augusto Pinochet   Lun 11 Déc - 19:56

Pour la classe dirigeante étasunienne, Salvador Allende représentait le
pire des scénarios possibles. En effet, aux yeux de Washington, s'il y
avait une chose plus abominable qu'un socialiste au pouvoir, c'est un
socialiste démocratiquement élu au pouvoir, qui honore la Constitution et
devient de plus en plus populaire.

Cela ébranle les fondations mêmes de l'anti-socialisme, de cette doctrine
que les Etats-Unis ont cultivée avec grand soin pendant des décennies :
"les « socialistes » ne peuvent arriver au pouvoir que grâce à la force et
à la supercherie, ils ne peuvent garder ce pouvoir que par la terreur et le
lavage de cerveau de la population".

La CIA, et tous les rouages de la politique étrangère étasunienne,
sabotent les efforts électoraux d'Allende en 1964 et répètent la même
opération, mais sans succès, en 1970.

...Au cours des 3 années suivantes, elle utilise toutes les cordes à son
arc pour fragiliser le gouvernement du pays, notamment en déstabilisant
l'économie et en éveillant l'hostilité des militaires, menés par le
général Pinochet, qui renversent le gouvernement. Allende meurt pendant le
punch.

Les stades résonnent des exécutions, les cadavres sont entassés dans les
rues ou flottent sur la rivière. Les centres de tortures ne désemplissent
pas, on utilise des chiens spécialement dressés à l'agression sexuelle des
prisonnières. Les livres subversifs brûlent dans les bûchers. Les soldats
agressent des femmes qui portent des pantalons en criant : « au Chili, les
femmes portent des robes ! »...

Et pendant ce temps, les hommes d'affaires de Washington et dans les
places financières internationales, se frottent les mains.

Le FBI donnera un coup de main décisif à la dictature de Pinochet en
traquant les dissidents chiliens aux Etats-Unis et le Secrétaire d'Etat
Henry KISSINGER déclarera à Pinochet : « Comme vous le savez, aux
Etats-Unis nous approuvons ce que vous essayez de faire ici... Nous sommes
disposés envers votre gouvernement ».
Revenir en haut Aller en bas
...
Invité



MessageSujet: Les résultats économiques ne sont pas l' apanage de Pinochet   Mar 12 Déc - 16:24

Le Chili affronte sans complexe la mondialisation Durant la dictature d’Augusto Pinochet, qui vient de disparaître, l’économie chilienne a été le laboratoire du néolibéralisme et a effectué très tôt des réformes clé. Avec une croissance enviée par ses voisins (6,3% l’an passé), le pays est considéré comme l’un des plus ouverts au monde sur le plan commercial. Le constat est fait à regret: l’économie chilienne passe pour être l’une des plus performantes du continent latino-américain. A regret, puisque la bonne santé économique relative du pays est en partie le fruit d’une dictature, celle dirigée de 1973 à 1990 par Augusto Pinochet, décédé hier à Santiago. Si le pays bénéficie toujours d’un dynamisme envié par ses voisins (il s’est préservé des crises mexicaine de 1995 et argentine de 2001-2002), le mérite est toutefois loin d’en revenir au seul héritage de l’expérimentation néo-libérale qui a marqué le règne du général.
C’est en 1977 que le dictateur confie l’économie du pays aux théoriciens de l’école de Chicago ("les Chicago boys"), dont la figure de proue est l’économiste Milton Friedman. Le monétariste américain fait du pays un laboratoire qu’il soumet à une série de réformes à marche forcée (privatisation des entreprises d’Etat dans le cuivre, l’aviation et l’éducation notamment), sans crainte d’opposition compte-tenu de la nature du régime politique.

Aujourd’hui, le marché chilien est réputé pour être l’un des plus ouverts, si ce n’est le plus ouvert du monde, avec un droit de douane unique de 6%. L’accord de libre échange passé avec l’Union européenne ouvre le marché chilien à 92% des produits français en franchise de droits. Santiago du Chili a signé des accords d’association avec les pays du Mercosur (Brésil, Argentine...) et des accords de libre échange avec les Etats-Unis et la Corée. Il en prépare d’autres avec la Chine, l’Inde, la Nouvelle Zélande et Singapour.

Au cours des 24 dernières années, la croissance économique s’est maintenue en moyenne à 5,2%, et même 8,3% entre 1990 et 1997. Dans le même temps, le taux d’analphabétisation a régressé et l’espérance de vie est passée de 63,6 ans en 1975 à 74,4 ans en 1990. Entre 1987 et 2003, le pays est parvenu à réduire de moitié la pauvreté à 18,8%. Aujourd’hui, le PIB par habitant est estimé à près de 6.000 dollars par la Banque mondiale, plaçant le pays en tête de l’Amérique latine. Situation rare sur le continent, les finances publiques affichent un excédent structurel (3% en 2005).

Mais ces résultats ne sont pas le seul apanage du régime de Pinochet. L’un de ses successeurs, le président pinochiste Eduardo Frei (1994-2000), a poursuivi la lutte contre la pauvreté et pour l’éducation. Et malgré les nombreuses grèves, notamment en 1996, le "dragon" d’Amérique latine a conservé une croissance vigoureuse et une inflation relativement contenue (6,6%). A la faveur d’un "investissement social" qui a coûté jusqu’à 70% du budget national et a contribué à échafauder un système de retraites par capitalisation, le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté est tombé de 40% à 25% entre 1990 et 1996.
Revenir en haut Aller en bas
Parkway
Invité



MessageSujet: D' où viennent ces chiffres ?   Mar 12 Déc - 16:25

ce sont les chiffres de Pine-hochet ? ou ceux du nouveau gouvernement ?
Revenir en haut Aller en bas
Pete Bon
Invité



MessageSujet: Re: Mort d' Augusto Pinochet   Mar 12 Déc - 16:26

Pinochet, dictateur, a remplacé... une autre dictature. Ca n’est pas à oublier non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Mathieu
Invité



MessageSujet: Pinochet a remplacer uen autre dictature ? ? ?   Mar 12 Déc - 16:27

Pinochet a remplacer uen autre dictature ? ? ?
mais quelle erreur, quelle horreur !!!

je te signale quand même que Salavador Allende a été démocratiquement élu. Il était à la tête d’une coalition où il y avait des socialistes, des communistes, des démocrates chrétiens et même le soutient de l’extrême gauche.

Il y a eu des mouvements menés par l’extrême droite avec l’appui de la CIA alors même que le pays commencer à émerger de la crise. Cela a aussi permis la mise en place du plan Condor (collaboration entre toutes les dictatures sud américaines avec le soutient logistique des USA).

Ce que tu dis relève du pur et simple révisionisme historique.
Revenir en haut Aller en bas
Lucie Fa
Invité



MessageSujet: Tralalalère c’est la fête,   Mar 12 Déc - 16:28

buvons le champagne car cette vieille ordure de Pinochet (ami et collègue de JMLP)vient de rejoindre ses saletés de copains dictateurs d’extrême droite en enfer, bien que je ne sois pas croyante j’aimerais qu’il y brûle à jamais...C’est dommage que cette vieille ganache (comme Franco)soit morte dans son lit,ce qui prouve que sur cette terre les grands criminels en série ne sont que rarement mis en accusation dans un tribunal....
Revenir en haut Aller en bas
Helios
Invité



MessageSujet: Tyran ou Dictateur, That's the question !   Mer 13 Déc - 8:20

Chili, économie ouverte ? ah, ah, ah... voila une affirmation des plus
caricaturale. Le Chili est ouvert seulement pour les grandes entreprise,
jamais pour les petites. Le libre echange ne se pratique pas pour le
tissus economique.

Quand a la performance, si on retire le cuivre et quelques autres metaux,
il ne reste plus grand chose. Et surtout, si on rapporte la performance du
pays au nombre d'heures et de jours travaillés sur l'année la croissance
devraient au moins être a deux chiffres !

Un trés mauvais modèle, a vivre de l'intérieur pour ceux qui aiment.
Revenir en haut Aller en bas
rachel
Invité



MessageSujet: bin oui   Lun 18 Déc - 17:19

bin oui superbe economie...on en voudrait nullement en France que cache-t-elle cette superbe reussite? vous etes vous vraiment penches dessus...alors chiffre pour chiffre:

chili 5eme pays la plus desequilibre au monde: 10% de la population a 57% de la richesse...salaire moyen environ 300 000 pesos mais avec 70% de la population gagnant seulement 120 000 pesos...et impossible de vivre avec une telle somme meme ici!!! alors image les salaires des amis de pinochet!!

Qu'est-ce qu'on fait les chicago boy? bin c simple arreter TOUS les programmes sociaux: plus de dedommagement chomage...bin oui pas d'assedic par ici...le retraite a ete entierement privatisee...et bien sur a la tete des ces entreprises que des amis de ce cher pinochet..alors bilan tu travailles 40 ans pour avoir 1/3 de ton salaire...euh qu'as-tu fait petit francais quand le gourvernement t'as demande de travailler jusqu'a 65 ans pour avoir une retraite COMPLETE!! ici tu devrais travailler jusqu'a 140 ans!! et la santé...bin devine..plus tu payes et mieux t'es soigne!!! quelle chance! alors tu m'etonnes qu'une économie est fleurissante...elle ne depense rien..elle recoit tout simplement!! ah oui le salaire minimum est assez recent...et la protection du travailleur inexistante....bin alors c sur que les entreprises investissent par ici...tiens c bizarre...l'economie de PInochet me fait juste un peu penser a ceux qui se passe aujourd'hui en Chine!!!
et non la classe moyenne vient juste d'apparaitre...elle est toute neuve...bref il n'a rien fait pour sauver quoique ce soit...mais juste les interets de ceux qui avaient peur du peu de socialisme qui commencait a fleurir! bref les riches!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mort d' Augusto Pinochet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mort d' Augusto Pinochet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mort de femelles crystal red
» Donner du poussin mort
» après la mort...
» betta mort
» mort subite de 4 oiseaux!!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ruevalparaiso :: Ruevalparaiso-
Sauter vers: